Menu

Marie Rose Moro
marie rose Moro
Psychiatre, Professeur des Universités
Directrice de la maison des adolescents de Solenn, Hôpital Cochin
 

Ici en Chine où je suis en voyage, j’ai d’abord été étonnée par la modernité et la nouveauté. Tout est neuf autour de moi dans cet hôtel où je viens d’arriver dans l’hypermoderne cité olympique. Chacun s’affaire en tous sens. Je retrouve aussi cette position que l’on trouve si peu chez nous, on s’accroupit dans la rue pour se reposer, pour travailler, pour parler tranquillement avec des amis, pour donner un biberon à un enfant… Tout proche de la terre, avec une agilité qui m’émerveille. Au Pakistan, où j’ai travaillé avec les réfugiés afghans, cette position était la même. La langue anglaise est très peur répandue et il faut s’habituer à ne pas comprendre et ne pas être comprise ; ceci rend modeste et vous oblige à développer une sensibilité à l’autre différente qui passe, moins par les mots, et plus par l’observation. Dans la ligne 5 du superbe et rutilant métro de Beijin, celle qui va de Tiantongyuan à Songiazhuang, j’ai rencontré un homme infirme accompagné d’une jeune femme aveugle qui tendaient la main pour mendier, personne ne leur donnait rien. Cinq heures plus tard, quand je suis rentrée par la même ligne de métro, j’ai vu ces deux personnes continuer à tenter d’inspirer pitié à une foule qui les ignorait.

Rédigé par Marie Rose Moro le Jeudi 3 Juin 2010


Banaux mais sublimes familiers mais inquiétants tels sont nos adolescents d’aujourd’hui et de demain, d‘ici et d’ailleurs… On dit les aimer, souvent ils nous intriguent et trop souvent, ils nous font peur. Les regards sur nos adolescents doivent être interrogés, l’évolution des savoirs et des manières de faire avec eux, aussi. On dit en effet, que c’est le plus bel âge de la vie et c’est souvent ainsi. Pourtant, en même temps on l’associe à l’ennui, à la révolte, aux transgressions, aux questionnements identitaires ou au besoin d’utopie. On l’oublie dés qu’on en est sorti, au moins en partie et dans ses aspects les plus spécifiques. Pourtant on cherche à retrouver notre adolescence dés que l’occasion se présente, c’est le fameux « jeunisme » auquel on a du mal à échapper si on en croit les magazines.

Rédigé par Marie Rose Moro le Mercredi 19 Mai 2010


Pour comprendre la violence des jeunes, il faudrait "la regarder la violence comme de la fièvre"... Marie-Rose Moro est l'une des invitées de Pierre Weill sur France Inter le 22 février 2010.

Rédigé par Marie Rose Moro le Lundi 22 Février 2010


Manuel de psychopathologie du bébé et de sa famille


D'où viennent les bébés ? Quelle est leur nature ? De quoi ont-ils besoin pour grandir et pour s'agréger au groupe des humains ? Comment leur transmet-on les logiques affectives et culturelles d'une société donnée ? Comment les parents deviennent-ils vraiment les parents de ce bébé-là ? Autant de questions à la fois spécifiques et universelles que l'on se pose pour fabriquer des bébés mais aussi pour les accueillir, les aimer, les soigner.
La clinique du bébé et de sa famille est au coeur du travail quotidien de nombreux professionnels de la petite enfance : celui du bébé réel mais aussi du bébé imaginaire, celui des rêves et des désirs des parents, bébé que nous avons été et qui sommeille en chacun de nous. Cet ouvrage permet d'approfondir les connaissances sur la psychopathologie du très jeune enfant, sur les interactions à l'oeuvre dans le développement du bébé et dans la construction de ta parentalité.
 

Rédigé par Marie Rose Moro le Dimanche 10 Janvier 2010


« Je voudrais vous parler d’eux, de ces migrants et de leurs enfants, vous rapporter leur poésie, leurs rêves, mais aussi leurs difficultés, leurs raideurs et leurs tentatives pour se transformer et s’adapter. Je voudrais vous parler d’eux parce qu’ils sont sources de vie et de connaissances pour nous tous. Demain plus encore qu’aujourd’hui, tous les enfants, tous nos enfants auront à grandir et à se construire dans un monde qui bouge. Tous seront confrontés à la diversité des langues et à la pluralité des cultures. Tous seront des enfants nomades et des enfants métis. » M. R. M.

 

Rédigé par Marie Rose Moro le Mardi 5 Janvier 2010


1 ... « 56 57 58 59 60 61 62 » ... 64
Galerie de photos
mrmoro_mda_cochin_thomas_louapre
mestre_moro_ottino_geneve
Chrys_Koumentaki
legion_honneur_marcellegeber_marierosemoro_072012
marie_rose_moro
nbouaziz_ccouanet_bordeaux2010_moro
lachal_geneve_moro
revuelautre
moro_didiergoupy
LeocadieEkoue
HeloiseMarichez


Site créé par Sophie Haberbüsch-Sueur pour Marie Rose Moro dans le Portail Transculturel.eu