Menu

La trace du voyage, le corps et les pensées en mouvement


"Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui même. On croit qu'on va faire un voyage, mais bientôt c'est le voyage qui vous fait, ou vous défait.", Nicolas Bouvier

La trace du voyage, c'est ce qui reste en soi, ce que l'on a appris du voyage et que l'on pourra mettre en œuvre auprès des autres, particulièrement dans le soin transculturel. En quoi le voyage m'a-t-il transformée ? Comment le changement et sa violence traversent les affects et déclenche le mouvement de la pensée ?

J'essaierai d'en parler à partir de mes voyages, de ceux, écrivains et anthropologues qui ont donné un aperçu de leurs voyages, mais aussi de ceux de mes patients. En effet, dans la consultation ou sur le terrain (pour l'anthropologue) on est traversé par des émotions et des affects divers : la honte d'être un intrus, la traversée de la maladie, la joie… Certains moments de dénuement nous laissent à la merci de tout danger, interne comme externe. L'ouverture et l'incorporation de l'altérité se font à ce prix, semble-t-il.


Accéder à l'article PDF

Texte initial :
Mestre C. La trace du voyage, le corps et les pensées en mouvement. Bobigny : Association Internationale d'EthnoPsychanalyse ; 2005. Available from : http://www.clinique-transculturelle.org/AIEPtextesenligne_mestre_
voyage. htm







- Tous droits réservés © Transculturel.eu, AIEP, Centre Babel 2016