Menu
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Clinique transculturelle dans la modernité



Objectif & Méthodes

Objectif
Réfléchir et partager nos expériences cliniques auprès des familles venues d’ailleurs
 
Méthodes 
A partir de la présentation d’une situation clinique précise, les intervenants présenteront le cadre de prise en charge, leur contre-transfert en particulier culturel et leur questionnement
 
Thème spécifique de l’année
La clinique transculturelle est précieuse dans la société française multiculturelle. Les familles migrantes ou issues de la migration se retrouvent dans une société et viennent de sociétés toutes en changement rapide, emportées par différentes formes de modernité. Par modernité, nous pensons notamment à plusieurs processus qui bouleversent les familles, celles d’ici et celles venues d’ailleurs. Le passage d’une famille élargie très présente à une famille nucléaire limitée à elle-même ; le processus d’individualisation décrit par Norbert Elias « qui favorise le détachement des groupes traditionnels » (1991, 162), où grâce à l’état social, l’individu ne dépend plus du groupe pour sa survie, mais grâce à seulement « un nom avec un numéro »,  [et des papiers !] il bénéficie de la protection sociale ; l’accès des filles aux études, l’accès des femmes au travail salarié, au divorce, au célibat, à la contraception, à la PMA, et à une forme d’empowerment et de pouvoir dans le couple ; le genre et les multiples identités sexuelles ; les droits de l’enfant, qu’il est désormais interdit de frapper ; la laïcité ; sans oublier les écrans, les réseaux sociaux… Comment les familles venues d’ailleurs se confrontent-elles à ces processus ? Que deviennent les ancêtres, les esprits et les sorts ? A quels métissages la clinique transculturelle se confronte-t-elle et comment s’interroge-t-elle elle-même dans les différents lieux où elle est sollicitée, à l’école, à l’aide sociale à l’enfance, à l’hôpital, en médiation, en consultation transculturelle, en groupes de parole… Ces dispositifs portent chacun leur singularité et nous proposons dans ce séminaire  un lieu d’échange afin de nous nourrir les uns les autres de nos expériences et de nos  éléments théoriques tout en les interrogeant.
Le séminaire est ouvert à tous.
 

Hôpital Cochin/Université de Paris Descartes - Maison des Adolescents - Maison de Solenn
Marie Rose MORO, Amalini SIMON, Isam IDRIS, Daniel DELANOE, Malika MANSOURI

Avec l’aide de l’Association Internationale d’EthnoPsychanalyse (A.I.E.P.)

Programme

Salle Lebovici, Maison des adolescents de Cochin
Il est impératif de respecter les horaires de début et de fin de séminaire

CALENDRIER : un lundi par mois de 17 h à 19 h
  • 07/10/19 Equipe de Vitry sur Seine
  • 04/11/19 Equipe de l’Essonne
  • 02/12/19 Groupe Métissages (équipe de l’hôpital Cochin)
  • 06/01/20 Equipe de la Médiation scolaire (Centre Babel)
  • 03/02/20 Equipe de l’hôpital Avicenne (Vendredi)
  • 02/03/20 Equipe MNA (Maison de Solenn)
  • 20/04/20 Equipe de Nantes
  • 11/05/20 PHRC Clinique transculturelle + Bilan

Bibliographie


Informations

CALENDRIER : un lundi par mois de 17 h à 19 h 
07/10/19, 04/11, 02/12, 06/01/20, 03/02, 02/03, 20/04, 11/05

Salle Lebovici (à côté de l’accueil), Maison des adolescents de Cochin.
Il est impératif de respecter les horaires de début et de fin de séminaire.
Pour vous inscrire aux séminaires de l'AIEP, vous devez être adhérent ou donateur
Renseignements et inscriptions, cliquez sur ce lien : Inscription  
Ces séminaires sont assurés dans le cadre de l'AIEP (Association Internationale d’EthnoPsychanalyse).
 









Liens partenaires




- Tous droits réservés © AIEP 2016