Intérêt de l’EMDR dans un dispositif de psychothérapie analytique dans le traitement des conséquences de traumatismes psychiques sévères : récit et analyses de l’histoire de Juliette, rescapée du génocide du Rwanda



J’ai fait la connaissance de Juliette il y a plusieurs années. Elle présentait un alcoolisme dyspsomaniaque, en lien avec l’apparition d’une dépression sévère depuis la naissance de sa fille aînée. Les accès de fureur alcoolisée (qui entrainèrent souvent une hospitalisation) contrastent avec sa douceur et une grande timidité quand elle est sobre. Plus tard nous comprendrons cette violence comme la seule possibilité pour elle d’exprimer toute la haine et la colère réprimées pendant les années post-génocide. Juliette est souvent alcoolisée au cours des premiers mois de notre travail se présentant à moi comme une jeune femme timide de 30 ans. Elle est belle, grande altière, belle de ce corps des Tutsies que les Hutus honnissaient. Corps envié et haï, marque d’une identité physique ambivalente qu’elle a intériorisée. Elle se souvient qu’à son retour à Kigali accompagné par des militaires français elle entendait des voix derrière son dos qui disaient : on l’a loupée la dernière fois mais la prochaine ce sera son tour…
Les troubles de l’humeur et les conduites addictives ont donc débuté avec la naissance de son premier enfant Angèle. Quand je l’ai tenue la toute première fois dans mes bras juste après l’accouchement j’ai su que je ne pourrais plus jamais être heureuse. Je n'ai pas le droit de vivre. L’amour bouleversant qu’elle éprouve immédiatement pour le bébé se conjugue à cet instant avec la puissante détresse de tout ce qu’elle a perdu. L’absence de sa mère est soudain atroce. La vie est triste et pesante, elle regarde passer le temps qui ne passe pas, cette douleur qui n’en finit pas. Elle aimerait retrouver un peu l’insouciance d’avant, quand elle ne pensait pas à tout ça, quand elle n’avait pas besoin de chasser les peurs et les cauchemars, quand l’anesthésie émotionnelle facilitait la survie et la mise à l’écart des souvenirs.

L’accès à cette ressource est réservé aux adhérents et donateurs de l'AIEP ou aux formateurs du Centre Babel.

Intérêt de l’EMDR dans un dispositif de psychothérapie analytique dans le traitement des conséquences de traumatismes psychiques sévères : récit et analyses de l’histoire de Juliette, rescapée du génocide du Rwanda
Rédigé le Lundi 11 Juin 2018




- Tous droits réservés © Transculturel.eu, AIEP, Centre Babel 2016