Menu
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Etre parent d'un adolescent, ça s'apprend!



L'adolescence arrive vite, les parents ont peu de temps pour savoir s'y prendre. Bien souvent ils ont peur de perdre l'amour de leur enfant. On en parle avec Christophe Henning.


A paraître le 14 septembre 2016, l'ouvrage de Marie-Rose Moro "Osons être parents avec nos ados!" répond à un problème de société.L'adolescence arrive vite, parfois trop pour certains parents qui ne comprennent pas pourquoi tout à coup ils ont le sentiment de ne plus savoir s'y prendre. Si l'on a beaucoup écrit sur les adolescents, peu d'ouvrages sont consacrés à leurs parents. Or, c'est un moment de la vie où il faut réapprendre à être parent.
 

"Les ados sont forts pour venir nous chercher dans nos imperfections, nos paradoxes, nos inauthenticités."

 

DEVENIR UN PARENT D'ADO

"Dans notre société, observe Marie-Rose Moro, le plus difficile est de sortir de l'adolescence.Cette période de la vie, on sait quand elle commence - en gros vers la puberté - mais on ne sait pas toujours combien de temps elle va durer. Jusqu'à 20, 22, 25 ans? Parfois plus? Les parents le savent, eux qui se sentent "brutalisés", selon la pédopsychiatre: "Les ados sont forts pour venir nous chercher dans nos imperfections, nos paradoxes, nos inauthenticités." Difficile de ne pas culpabiliser quand celui-ci "parle mal, argumente, claque les portes, refuse de débrancher son téléphone pendant les repas..."

Les parents ont peu de temps pour apprendre une nouvelle façon d'être parent. Dans "Imparfaite et débordée", Raphaëlle Simon confie sa difficulté à ne pas se laisser emporter par ses émotions, ce qui stoppe net la discussion. La méthode autoritaire ne fait pas plus effet. Au contraire, elle constate tout le bienfait des paroles bienveillantes sur l'adolescent. Des propos qui rejoignent la pédagogie scoute. Plébiscité aussi bien par les ados que les parents, le scoutisme accompagne peu à peu les jeunes vers l'autonomie.
 

CET ADO QUE L'ON ÉTAIT

Plus consciemment que l'on ne croit, les parents d'adolescents revivent à travers celle de leur enfant leur adolescence à eux. Cette période de "belle utopie", celle où tout était encore possible suscite une forme de nostalgie. Pour la pédopsychiatre, il faut pour devenir adulte "perdre la nostalgie de l'enfance que l'on a quand on est adolescent". L'adolescence, c'est une histoire de destins qui se séparent. "Une relation parents-enfants réussie se termine par une séparation."

Initialement sur le Portail de RCF Radio : http://rcf.fr/vie-quotidienne/psychologie/etre-parent-dun-adolescent-ca-sapprend




Marie Rose Moro, présentée par Christophe Henning








Liens partenaires




- Tous droits réservés © AIEP 2016