Menu

Marie Rose Moro
marie rose Moro
Psychiatre, Professeur des Universités
Directrice de la maison des adolescents de Solenn, Hôpital Cochin
 

Et des souhaits métissés pour la nouvelle année : un peu plus d’utopies, un peu moins d’identités





Relisant ces derniers jours un livre d’Amin Maalouf sorti déjà il y a quelque temps(1), je pris soudain conscience d’une de ses idées fortes, le temps des idéologies (selon ses termes) et même peut être des utopies (selon les miens) est bien terminé et, on est rentré dans un autre temps peut être encore plus difficile à décrypter, celui des identités qu’elles soient meurtries, meurtrières, blessées ou tout simplement tatillonnes. Avec peut être un malentendu philosophique de fond, les identités ne sont jamais de fait, figées, fixées mais en constants remaniements, conflits et même redéfinitions. Ce ne sont pas des bijoux précieux de famille qu’il faut défendre coute que coute ! Ce sont des corps volatiles et éphémères, de vrais mirages en fait.  C’est pourquoi dans mes vœux de cette année, je « prescrirais » volontiers à notre monde (si c’était seulement possible, on peut rêver !) un peu moins d’identités car elles sont trop objets de méprise et, un peu plus d’utopies et de rêves… Le sel de nos vies.
 
(1) Le dérèglement du monde, Grasset, 2009 dans la suite de  Les identités meurtrières, essai publié chez Grasset en 1998. 
 
Lanzarote, Canaries

Marie Rose Moro




Galerie de photos
MarionGery
MRMoro_VIny
tahar_abbal
YoramMouchanik_JonathanAhovi
marcellegeber-marierosemoro
tillon_mestre_moro
ChristianLachal
FrancoisGiraud
MRMoro_Bordeaux_2010
nbouaziz_ccouanet_bordeaux2010_moro
DVersini_ECabrejo_LOuss_CLachal_Moro


Site créé par Sophie Haberbüsch-Sueur pour Marie Rose Moro dans le Portail Transculturel.eu