Menu

Marie Rose Moro
marie rose Moro
Psychiatre, Professeur des Universités
Directrice de la maison des adolescents de Solenn, Hôpital Cochin
 

Dialogue entre Philippe Gutton et Marie Rose Moro
Avec Marie-Christine Aubray


« Où vais-je ? », « Qui suis-je ? » L’adolescent s’éloigne de la famille, quitte l’organisation infantile. Mais où se rendre ? Comment devenir soi parmi les autres ? Entre imitation et révolte comment trouver son originalité, son identité ?
Deux grandes figures de la clinique adolescente, Marie Rose Moro et Philippe Gutton, s’interrogent ensemble sur l’engagement adolescent. Un dialogue intense où chacun puise dans sa pratique pour mieux comprendre le rôle de la radicalité à ce moment déterminant de la construction de soi.
Dans un échange d’une rare clarté, ils analysent les parcours de Léa, Michel, Inès… tentés par la radicalisation au seuil de leur vie d’adulte. Recherche d’absolu, quête d’idéalité, volonté d’agir sur le monde, de le transformer, de le rendre plus juste : l’adolescent se radicalise dans des processus qui sont très hétérogènes. Loin de donner un modèle unique de compréhension de situations très différentes, Marie Rose Moro et Philippe Gutton éclairent cette radicalité par leur connaissance du processus adolescent.
 

Rédigé par Marie Rose Moro le Lundi 18 Septembre 2017



Rédigé par Marie Rose Moro le Mercredi 6 Septembre 2017



Rédigé par Marie Rose Moro le Mercredi 30 Août 2017


Le terrorisme a touché cette fois les Ramblas de Barcelone et la petite station balnéaire de la Costa Dorada, Cambrils. La réaction a été unanime en Espagne et parmi la communauté cosmopolite de Barcelone : « Nous n’avons pas peur ! ». Ou plus exactement, même si nous avons eu peur, nous allons continuer à vivre notre modèle de vie et à le développer. J’ai été frappée par un commentaire entendu à propos de ceux qui ont perpétré ces horribles attentats : « Ils sont venus à l’Islam en même temps qu’ils sont venus à la violence » telle était la conclusion de l’enquête sur place dans cette bourgade catalane tranquille où vivaient plusieurs d’entre eux. Ceci me semble assez juste et à méditer mais si c’est a posteriori !  

Barcelone (Catalogne, Espagne)

Rédigé par Marie Rose Moro le Vendredi 11 Août 2017


Eclats de rire, MR Moro 2017
Eclats de rire, MR Moro 2017
Est ce qu’on choisit un homme pour la vie ? Avant c’était différent dit la plus enjouée. Ma mère a connu un seul homme, mon père, elle s’est mariée avec lui et vit encore avec lui. Moi, j’en suis à mon troisième et j’ai moins de trente ans. Si j’avais du vivre avec mon premier novio (fiancé) cela aurait été dommage ! C’était un typique malagueño de la rue (habitant de Malaga), un bruto (ce qui signifie à la fois quelqu’un d’un peu brut mais aussi rustre et simple). Mon fiancé actuel est plus doux. Il a une maison à la montagne, la sierra, et l’appartement dans lequel il vit à Malaga. Tiene mas salero ! Littéralement, il a plus de sel. Le mot salero est un de mes mots préférés en castillan, parfaitement intraduisible dans sa force, c’est un mot qui va droit au but. Avoir du sel c’est une grande qualité dans la vie et pas seulement malagueña. La jeune femme et sa tante se lèvent et laissent leur place à deux jeunes mamans de Malaga qui s’assoient avec une jolie petite fille prénommée Carmen toute potelée et qui mange trop : si tu continues dit la mère, je vais t’abandonner dans un supermarché…. Que de bêtises dites par les adultes aux enfants !        

Malaga (Andalousie, Espagne)

Rédigé par Marie Rose Moro le Mercredi 2 Août 2017


1 2 3 4 5 » ... 55
Galerie de photos
claudettelachal_moro_geneve
IsabelleReal
Theatre_idees_debat_enfancesacreeenfancesacrifiee_11072011_2
heloisemarichez_geneve_moro
mrmoro_mda_cochin_thomas_louapre_1
babakoumare_moro_2010
laplantine_moro
stora_ferradji_moro
JonathanAhovi_VivaIny_Québec
ClaireMestre
mrmoro_mda_cochin_thomas_louapre


Site créé par Sophie Haberbüsch-Sueur pour Marie Rose Moro dans le Portail Transculturel.eu