Menu

La médiation en médecine



La consultation-médiation s’adresse aux équipes médicales confrontées à une difficulté ou à une impasse dans la mise en place d’un projet de soin pour leurs patients atteints d’une maladie chronique.


La prise en charge efficace d’une maladie chronique nécessite un partenariat actif entre le patient, ses proches et l'équipe médicale. Les soignants peuvent rencontrer des difficultés , dont certaines peuvent être liées au décalage entre la théorie biomédicale de la maladie et d’autres modèles explicatifs des patients et de ses proches , en lien avec leur culture d’origine.

Dans ce cas, des incompréhensions, voire des malentendus peuvent s’installer contrariant parfois gravement la prise en charge et l’accompagnement des patients.
Comment permettre aux équipes médicales d’éviter les malentendus qui peuvent nuire au projet de soin ? Comment accompagner les patients dans la rencontre avec le monde médical et permettre qu’un réel partenariat mobilisant l’ensemble des ressources médicales et familiales émerge ?

2 types d'intervention

Ce dispositif propose deux types d’intervention auprès du patient et de ses proches : des consultations et des médiations interculturelles.

La consultation interculturelle se déroule dans les locaux du service demandeur. Elle associe autour du médecin référent qui interpelle nos services :
  • Le patient accompagné lorsqu’il le souhaite, par ses proches.
  • Le médiateur culturel.
  • Un médecin formé à l’approche interculturelle de la maladie et responsable du dispositif clinique.
Des interventions du médiateur interculturel peuvent être proposées au domicile du patient pour consolider les orientations de travail.
Toutes ces interventions s’articulent avec la prise en charge médicale. Elles sont limitées dans le temps.

Des consultations indirectes sous forme d’études de situations (staffs, entretiens..) peuvent également être proposées

Objectifs

  • Aider l’équipe soignante à mieux comprendre les problématiques des patients dans leur contexte culturel.
  • Eviter les malentendus en explicitant au patient et à ses proches le sens des interventions médicales.
  • Soutenir la mise en place d’un projet global associant aux soignants, la famille et l’entourage du patient.

Indications

  • Patient n’adhérant pas au projet de soin pour des motifs non élucidés.
  • Repérage par le médecin d’éléments culturels contrariant le projet thérapeutique.
  • Rupture du suivi médical.
  • Nécessité de faire émerger le consentement éclairé du patient avant une décision thérapeutique majeure.

Contacts

Contacter le Centre Babel par mail ou par téléphone au 09 50 95 26 66.

 

L'exemple de l'Hôpital Necker - Enfants malades

Ce dispositif innovant développé par Serge Bouznah et le Centre Babel permet aux équipes médicales et aux familles des patients d'aborder la maladie sous un aspect culturel : construire des ponts entre les points de vue de chacun et permettre d'élaborer une manière commune d'aborder les soins.

​La médiation transculturelle est un outil d’aide pour l’ensemble des équipes médicales de l’établissement pour faire face à un blocage thérapeutique ou une non-adhésion aux soins et notamment quand il apparaît que des éléments culturels semblent être un facteur déterminant de ceux-ci.

Un projet innovant

Ce dispositif de médiation transculturelle est novateur en France. Il s’agit d’une expérience pilote dans un hôpital de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), elle est le fruit de la collaboration avec le Centre BABEL et des services de pédopsychiatrie de Necker et Cochin (Maison des adolescents).

La médiation transculturelle permet d’aider les équipes médicales à mieux comprendre les problématiques des patients en les restituant dans leur contexte culturel.
En effet, aujourd’hui, l’univers hospitalier est confronté plus que jamais à la diversité culturelle. L’outil de médiation transculturelle va aider à faire dialoguer deux mondes qui ne parlent pas forcément le même langage et qui possèdent des codes bien différents.

Grâce à ce dialogue, le patient pourra comprendre ce que sous-entend l’intervention médicale, ce qui peut éviter des malentendus pouvant nuire à sa prise en charge. Pour leur part, les soignants adapteront leurs projets de soins en tenant compte du sens que prend la maladie dans le parcours de vie des patients.

2 types d'interventions

Consultation directe


Avec le patient, sa famille et le service demandeur. Il s’agit d’une consultation qui peut durer de deux à trois heures.
  • Pourquoi une consultation si longue ?
C’est un temps nécessaire pour dérouler la problématique médicale, pour la traduction et la reformulation des concepts, enfin pour construire les conditions de l’alliance entre médecins et patients.
  • Combien faut-il prévoir de consultations pour débloquer une situation ?
Tout le dispositif est basé sur la notion d’une intervention limitée dans le temps, en moyenne une ou deux consultations.



Le staff transculturel :

Conseils et évaluation d’une situation lors de staff médicaux.

Témoignage

Dr Jean-Baptiste Arnoux, Centre de référence maladies rares des Maladies Héréditaires du Métabolisme :
"Pour nous médecins, ce dispositif est une nécessité dans plusieurs situations. En effet, c’est un outil d’adhérence au traitement. Il arrive, par exemple, que le patient ait bien reçu les informations quant à son traitement, que toutes les conditions sociales semblent réunies pour que la mise en œuvre du traitement se passe bien, et que pourtant nous nous retrouvions dans une situation de non-adhérence aux soins. Il peut y avoir un blocage psychologique, et ce blocage peut être d'origine culturelle. Dans ce cas, il est difficile pour l’équipe médicale et paramédicale de comprendre quel est ce blocage. La médiation culturelle va nous y aider. Ce qui est important lors de ces médiations, c’est qu’il y a un médecin médiateur et un interprète médiateur qui vient du même pays d’origine que le patient. Cela permet un pont entre le patient et l’équipe médicale : les sous-entendus, traumatismes et motivations du patient vont pouvoir ressortir en prenant en compte les problématiques culturelles propres au patient."
Beaucoup de situations de non- adhésion aux soins ont pu être débloquées grâce à ce dispositif

Les staffs

Une fois par mois, un staff proposé par l’équipe de la médiation transculturelle permet aux services de l’hôpital pour exposer des situations cliniques.
Une recherche clinique axée sur l’évaluation du dispositif à l’hôpital Necker et son impact sur l'alliance thérapeutique et le parcours de soins des patients est mise en place en partenariat avec l’Unité INSERM 669 – Université Paris V (Responsable Bruno Falissard) et le service des maladies métaboliques de l’hôpital (Responsable Pr Pascale de Lonlay).

Les résultats de cette recherche sont en cours de publication (février 2017).


           





- Tous droits réservés © Centre Babel 2016