Menu

La médiation à l'école : Metisco



Une équipe de psychologues et enseignants-chercheurs de diverses disciplines des sciences humaines, spécialistes de l’approche transculturelle, participent à la mettre au service de l’école et de la réussite éducative. Nos actions s’adressent à l’institution scolaire de tous niveaux, de la maternelle au lycée, et aux PRE dans toute l’Île-de-France


Pour une école inclusive - Accompagner familles et professionnels vers la réussite éducative

Les médiations associe dans le cadre d’une rencontre unique :
  • une psychologue clinicienne transculturelle
  • un interprète
  • l’enfant ou l’adolescent et sa famille
  • des membres de l’équipe éducative ou soignante
Le soutien aux professionnels associent, dans le cadre de rencontres mensuelles dans l’école ou les PRE, une psychologue clinicienne transculturelle et un groupe de 5 à 10 professionnels scolaires ou éducatifs. Le soutien à la parentalité associe, dans le cadre de rencontres mensuelles dans l’école ou les PRE, une psychologue clinicienne transculturelle, un interprète, des professionnels scolaires ou éducatifs et un groupe de 5 à 10 parents.

L'inclusivité scolaire

L’inclusivité scolaire est au cœur des directives actuelles. Qu’il s’agisse de handicap, de haut potentiel ou de diversité culturelle, tous les enfants ont aujourd’hui leur place à l’école, qui doit respecter leur droit à la différence, les accueillir dans leur singularité et surtout permettre leur réussite.

Cette ouverture à l’altérité implique des compétences nouvelles de la part des professionnels. C’est pour les accompagner au mieux dans ce processus de changement sociétal que l’équipe Métisco du Centre Babel a développé trois dispositifs innovants en faveur des différents partenaires éducatifs autour de l’enfant que sont les enseignants, les éducateurs et les parents. Ils permettent d’instaurer un dialogue et une alliance pédagogique ou thérapeutique autour de l’enfant :
  • La médiation familles – institutions
  • Le soutien aux professionnels
  • Le soutien à la parentalité
L’altérité peut vulnérabiliser l’enfant et entraver son accès au savoir scolaire. Face aux difficultés scolaires, les relations entre familles et institutions peuvent se dégrader. Une médiation est souvent nécessaire, afin de permettre l’instauration ou la restauration de relations harmonieuses entre les différents partenaires éducatifs de l’enfant. La sécurisante cohérence pédagogique qui en découle est primordiale pour lui permettre de s’approprier les codes et contenus scolaires.

L’ensemble de ces interventions favorise l’élaboration d’une culture commune, où chacun puisse trouver sa place autour de l’enfant, dans une perspective de réussite scolaire et de cohésion sociale et pour l’aider à, lui aussi, trouver sa place dans son monde d’accueil.

Projet inscrit dans la loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005 

 

La médiation familles - institutions

L’intervention d’un tiers, porteur à la fois de la parole des familles et de celle de l’institution, permet de travailler sur les représentations de chacun pouvant entraver la communication entre les partenaires éducatifs autour de l’enfant.

Nous avons ainsi développé un dispositif de médiation entre les familles et les professionnels, qui peut se déployer dans trois cadres complémentaires : l’institution scolaire, les PRE, les CMP et CMPP, pour favoriser la réussite éducative des enfants et adolescents.
 

La médiation scolaire

Elle permet de réunir l’enfant ou l’adolescent, sa famille et des membres de l’équipe éducative au cœur même de l’école, afin de travailler ensemble dans la transparence et l’alliance, de permettre aux parents de se familiariser avec les codes de l’institution et aux professionnels de mieux connaître leurs élèves et de développer des compétences relationnelles avec les familles vulnérables : « On voit comment parler aux familles », nous disent-ils. Chacun se sent rassuré et revalorisé aux yeux des autres et à ses propres yeux. Les relations peuvent s’apaiser, loin des malentendus culturels et conflits de loyauté.


 

La médiation éducative

Elle apporte les mêmes bénéfices que la médiation scolaire mais cette fois aux équipes de la réussite éducative au sein des PRE.

 

La médiation vers le soin

Elle permet d’accompagner les familles rencontrées dans le cadre des médiations scolaires ou éducatives vers le soin, pour favoriser l’alliance thérapeutique et l’accès au soin.

Le soutien aux professionnels

Nombre de professionnels scolaires et éducatifs se trouvent démunis face à la diversité croissante des populations auprès desquelles ils interviennent, qui impose une adaptation de leurs pratiques. Ils sont en recherche d’outils nouveaux pour entrer en communication avec ces familles, dans l’intérêt des enfants et adolescents dont ils s’occupent. 

 

Nos formations

Fondées sur les apports les plus récents de la recherche en sciences humaines, sociales et de l’éducation, au plus proche de la réalité actuelle des écoles, elles leur apportent de précieuses réponses aux questionnements spécifiques des professionnels.

L’abord des problématiques telles que le handicap, la place des enfants de migrants, le bilinguisme, l’éveil aux langues, les parentalités et l’école ici et ailleurs, leur permet de mieux comprendre ces familles, d’acquérir de nouvelles compétences et savoir-faire pour accompagner au mieux les enfants et adolescents vers la réussite éducative, dans le cadre d’une relation de confiance instaurée avec les familles et en collaboration avec les partenaires locaux.

 

Groupes d’analyse réflexive des situations professionnelles

Au-delà des formations théoriques, les professionnels éducatifs - enseignants, référents de parcours… - sont souvent en demande d’aide quant aux situations concrètes qu’ils rencontrent dans leur quotidien. 

Des séances d’analyse réflexive des situations professionnelles leur sont désormais proposées, afin de leur offrir un cadre où exposer leurs difficultés quotidiennes, en permettre l’élaboration par une nécessaire distanciation et ainsi favoriser l’acquisition d’une expertise éducative et l’exploitation de compétences relationnelles souvent ignorées.

Cette élaboration les sensibilise à la question de l’altérité quelle qu’elle soit et leur donne des clefs pour aborder sereinement l’accompagnement des enfants et adolescents dans ce nouveau contexte de l’inclusivité scolaire et pouvoir enfin faire rimer diversité avec richesse et réussite éducative.

Le soutien à la parentalité

Les parents sont souvent, eux aussi, démunis, face à une institution qui ne leur est pas familière, parce qu’ils ne l’ont pas connue, l’ont connue ailleurs ou ne reconnaissent plus celle de leur époque. Ils sont aussi confrontés à des troubles nouveaux tels que le décrochage ou la phobie scolaire. 

Malgré leur volonté de voir leurs enfants réussir, ils sont donc souvent impuissants à les y aider. Afin de leur permettre de s’approprier les codes scolaires, de comprendre les exigences des professionnels éducatifs et d’accompagner au mieux leur enfant vers la réussite, nous avons développé différents groupes de parole pour les parents selon les besoins.

 

Les papothèques

Elles associent les parents de même langue et des membres de l’équipe éducative au cœur de l’école et sont animées par une psychologue clinicienne spécialisée en clinique transculturelle et un interprète-médiateur culturel. Le partage des représentations et des savoirs et l’abord des difficultés et inquiétudes de chacun, parfois communes, permet à chacun de trouver sa place auprès de l’enfant et d’envisager sereinement sa scolarité. L’instauration d’une relation de confiance entre les familles et les professionnels permet de diminuer le clivage culturel et d’instaurer une communication efficace, nécessaire à la cohérence pédagogique. 

Ces rencontres permettent également aux familles de découvrir les autres services mis à leur disposition par les collectivités locales. 

Les groupes de parole des parents

Ils sont ouverts à tous les parents et leur permet de se réunir au sein des PRE avec les référents de parcours, autour du thème de la scolarité. La diversité des origines et des problématiques au sein du groupe permet à chacun de sortir d’un sentiment d’isolement, de culpabilité et parfois de persécution face à une institution incomprise. 

La solidarité ainsi instaurée permet aux parents de se sentir renforcés. Un sentiment de légitimité face à l’institution peut alors émerger. La modification du regard sur soi et sur l’enfant apaisent à la fois les relations familiales et celles avec l’institution, pour le bien-être général.

L'équipe dirigeante

  • Marie Rose Moro, Présidente du Centre Babel
  • Serge Bouznah, Directeur du Centre Babel
  • Amalini Simon, Viviani Huerta, Adeline Sarot, Coordinatrices Métisco

           





- Tous droits réservés © Centre Babel 2016